A quoi servent les ratios comptables

expert comptable dans la création d'une entreprise
Le rôle d’un expert comptable dans la création d’une entreprise
juin 26, 2018
expertise comptable
Expertise comptable à Paris : contactez le cabinet Houdart A&C !
août 1, 2018
ratios comptables

En comptabilité, on parle de ratio pour désigner les coefficients et pourcentages calculés à partir de la mise en relation de deux objets du compte de résultat ou du bilan comptable. Les ratios peuvent être très utiles pour analyser vos documents comptables.

Le besoin en fonds de roulement est le préféré des contrôleurs de gestion et experts-comptables, mais il en existe bien d’autres que l’on classe en plusieurs catégories : les ratios de liquidité et les ratios de solvabilité. Point sur les principaux ratios comptables et sur leur utilisé lors de votre analyse comptable.

Le besoin en fonds de roulement

expert-ecomptableLe Besoin de Fond de Roulement, plus couramment appelé BFR, est un indicateur important sur la santé d’une entreprise. Il représente les besoins de financement à court terme d’une entreprise dans son activité courante, autrement dit la somme nécessaire pour couvrir les décalages dus aux flux de trésorerie (la différence entre les dépenses ou décaissements et les recettes ou encaissements). Ces décalages peuvent avoir plusieurs origines (la durée de stock, les créances qui ne seront réglées par le client que le prochain mois, etc.) : c’est le rôle du BFR de les financer.

On calcule le BFR avec les données du bilan comptable, en calculant la différence entre l’actif circulant et le passif circulant. L’actif circulant est composé des créances clients et des stocks tandis que le passif circulant comprend les dettes fournisseurs. Un BFR négatif indique une ressource en fond de roulement : l’activité de l’entreprise ne génère aucun besoin financier et peut donc alimenter sa trésorerie avec les ressources dégagées. Au contraire, un BFR positif indique que l’entreprise a besoin de financement pour son activité courante (qu’elle puise dans son fond de roulement, dans sa trésorerie ou par des dettes financières à court terme). Un BFR nul peut être à la fois bon et mauvais signe (l’entreprise peut financer son activité courante mais ne génère pas de ressources excédentaires).

Le BFR sert notamment aux entrepreneurs au moment d’établir leur business plan, dans sa partie financière : ils estiment ainsi si l’entreprise sera capable de se financer dans son activité courante. Mais il ne doit pas pour autant être négligé lorsque l’entreprise est bien installée : il est important de le calculer régulièrement et de comparer les différentes valeurs au cours du temps. Ainsi, un BFR en forte hausse sera un signe de mauvaise santé auquel il faudra remédier…

Les ratios de liquidité

Les ratios de liquidité servent, comme leur nom l’indique, à mesurer la liquidité de l’entreprise, autrement dit sa capacité à faire face à des échéances immédiates (rembourser des dettes notamment). On distingue trois ratios de liquidité : le ratio de liquidité générale, le ratio de liquidité réduite et le ratio de liquidité immédiate).

Le ratio de liquidité générale est le plus utilisé. Egalement appelé ratio du fonds de roulement ou quick ratio, il se calcule en effectuant le rapport entre l’actif circulant (les actifs les plus liquides du bilan financier) et le passif à court terme (les dettes à court terme, c’est-à-dire à moins d’un an). Pour les acteurs extérieurs à l’entreprise (fournisseurs, créanciers ou banques), un ratio de liquidité général élevé est signe de bonne santé de l’entreprise. Cependant, mieux vaut ne pas conserver un ratio trop élevé car cela peut signifier que l’entreprise n’alloue pas correctement ses ressources (elle pourrait par exemple s’endetter davantage pour renouveler son matériel, etc.). On considère qu’un ratio au-dessus de 1 est un bon ratio, tandis qu’un ratio inférieur à 1 est signe d’un fond de roulement négatif.

Le ratio de liquidité restreinte ou réduite est un indicateur de la liquidité à court terme de l’entreprise, en excluant les stocks. Le ratio de liquidité immédiate est lui, le rapport du disponible sur le passif à court terme.

Les ratios de solvabilité

Les ratios de solvabilité mesurent la capacité de l’entreprise à rembourser ses dettes sur le long terme, et donc de pouvoir assurer son activité sans se trouver en défaut de paiement. Si le ratio de solvabilité général est obtenu en divisant les capitaux propres par la totalité du passif, il existe plusieurs ratios de solvabilité qui en sont dérivés et dont les plus importants sont :

  • Le ratio d’autonomie financière (les capitaux divisés par le montant total du bilan), qui mesure la dépendance de l’entreprise aux financements externes (notamment les banques). Plus il est élevé, plus il est signe de bonne santé ;
  • Le ratio de capacité de remboursement (l’endettement net divisé par la capacité d’autofinancement), qui mesure la capacité de l’entreprise à rembourser ses dettes et doit être inférieur à 3 pour que l’entreprise soit considérée comme ayant une capacité de remboursement suffisante.

Les ratios de liquidité et de solvabilité sont des indicateurs majeurs de la santé financière d’une entreprise et sont souvent demandés par les banques lors d’une demande de prêt : il est dont important de les connaître et de surveiller leur évolution ! Si vous êtes une entreprise en phase de création, il importe aussi de faire des projections afin que vous ayez assez de fonds propres pour supporter les échéances.